image-Elise-

Elise_And_SO_We_Cook

Elise
Food Reporter @Kweezine
[efsicon type=”fi-unlink”] [efsicon type=”fi-social-twitter”] [efsicon type=”fi-social-instagram”] [efsicon type=”fi-social-pinterest”] [efsicon type=”fi-social-facebook”]

Je suis née en 1988 en région parisienne, je m’appelle Elise et d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été gourmande. A l’adolescence, c’est donc naturellement que j’ai pris le chemin de la cuisine. Je me souviens que ce qui m’intéressait au départ, c’était surtout la pâtisserie. J’aimais me retrouver dans la cuisine le dimanche après-midi, après avoir fini mes devoirs, à préparer la gourmandise qui nous permettrait d’affronter plus facilement le lundi. J’allumais la radio, j’évoluais dans la cuisine et je me sentais bien. Et plus j’avançais dans les études, plus je ressentais le besoin de pâtisser.

Ce n’est que lorsque je me suis retrouvée en colocation à Rouen pour mon école de commerce que j’ai réellement commencé à cuisiner. Avant ça, tout n’était que bidouillage. Les heures passées à cuisiner avec mes différents colocs en France et en Angleterre et les dîners qui suivirent comptent parmi mes meilleurs souvenirs de cette époque. Ces moments regroupent tout ce que j’aime : de la créativité, de la gourmandise, une part d’incertitude, de la convivialité et beaucoup de partage. Bref, tout ce qui fait que la cuisine est belle et universelle.

Lorsque j’ai commencé ma vie professionnelle, je me suis vite rendue compte qu’avec le peu de temps qu’il reste le soir pour s’agiter autour des fourneaux, on pouvait très facilement céder à la facilité. Par facilité j’entends plats préparés, pâtes et sauces toutes faites, riz/jambon industriel, etc. Ce qui convient parfaitement à plein de personnes, et tant mieux, mais pas à moi. Il y a tellement de recettes à explorer, et puis l’alimentation joue un rôle si important sur notre santé, que j’ai pris le parti de ne pas me laisser faire par mon emploi du temps. Pire : je me suis lancée dans un blog !

J’ai voulu faire de mon blog un espace vivant, qui donne envie de se retrouver entre amis pour cuisiner, ou de cuisiner pour ses amis. J’aime trouver la petite touche de magie dans chaque recette et la partager avec vous soit par la mise en scène de mes photos, soit par le texte qui les accompagne, car cela rend le moment de dégustation encore plus savoureux.

 

Peut-être vous interrogez-vous sur le nom du blog, « And so we cook » ? En fait, ces quatre petits mots peuvent se traduire de deux manières. En gros : « Et c’est ainsi que nous cuisinons » ou « Et donc, nous cuisinons ». La première interprétation reprend l’idée de partage, de reproduction et d’invention de recettes. Le second sens, lui, traduit l’idée de répétition, de cercle infini dans lequel s’inscrit la cuisine : quoi qu’il arrive nous cuisinions hier, nous cuisinons aujourd’hui, nous cuisinerons demain. Un peu trop cérébral tout ça ? Oh, sûrement ! Mais qui a dit que les blogs culinaires ne pouvaient pas aussi nourrir l’esprit ?

Elise

image-Elise-

Facebook Comments Box

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.