image-Château de Bayle : un domaine viticole biodynamique -

Château de Bayle : un domaine viticole biodynamique 

L’agriculture biodynamique est l’une des pierres angulaires de l’agriculture biologique. S’inscrivant dans une démarche respectueuse de son environnement et garantissant le respect des plantes et des sols, ce type d’agriculture repose sur trois grands principes :

  1. L’écoute et le respect des rythmes de la nature et de l’influence des astres, particulièrement des cycles lunaires.
  2. L’utilisation de préparations naturelles : leur application sur les plantes se fait en fonction du calendrier lunaire.  
  3. La coopération de l’Homme et de la nature : organiser un écosystème assurant une entente entre les végétaux et leur environnement (ce principe se rapproche de celui de la permaculture). 

Nous avons rencontré Claudine et Serge du Château de Bayle, qui nous ont permis de découvrir ce mode production.  Situé dans l’entre-deux-mers en Gironde, le Château de Bayle fonctionne avec ce principe de Biodynamie depuis leur début en 2016 afin d’opérer dans le respect de la vigne et de son environnement naturel. Découverte avec ces deux passionnés.

image-Château de Bayle : un domaine viticole biodynamique -

→ Où avez-vous puisé vos connaissances sur la biodynamie ? 

Nous avons puisé nos connaissances en biodynamie d’abord dans un livre, celui de Nicolas Joly “Le vin, la vigne et la biodynamie”. Nous avons ensuite, dès notre installation, suivi des formations spécifiques. Nous avons en parallèle adhéré au MABD (Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique) afin de participer aux journées dédiées à la réalisation des préparations biodynamiques (500P, 501 etc… préparation à base de bouse de vache, de silice, de plantes …). Ces journées permettent d’échanger entre biodynamistes sur les connaissances et les pratiques.

 

→ Pourquoi avoir choisi ce mode de culture de la vigne ? 

Nous avons choisi ce mode de culture parce que cela correspondait à nos valeurs: une agriculture durable et saine pour le consommateur. C’est pour nous également le meilleur gage de qualité en élaborant des vins vivants à l’opposé des vins techniques. Je suis également bioénergéticien et géobiologue et pour nous, le vigneron ne doit pas imposer ses croyances matérialistes par le biais d’une agriculture productiviste. Au contraire, il doit veiller à respecter les cycles végétatifs au regard des cycles cosmiques et lunaires. Ces derniers agissent tantôt sur la feuille tantôt sur les racines, les éléments, la terre, l’eau, le feu et l’air ne sont pas une illusion pour un jardinier observateur. Nous retrouvons ainsi une partie de la méthodologie des anciens malheureusement oubliée.

La mise en œuvre des préparations biodynamiques agit sur les plans énergétiques et informationnels comme l’homéopathie. Il n’y a donc pas de quoi satisfaire les matérialistes. En revanche, il suffit de les mettre en pratique pour en observer les résultats incroyables. 

image-Château de Bayle : un domaine viticole biodynamique -

→ Est-ce que vous sentez que les consommateurs de vin (de manière générale) sont réceptifs à ce concept ? 

Les consommateurs sont très réceptifs à ce concept. Ils n’ont toutefois pas tous les connaissances ou très partiellement. Ils sont souvent surpris de voir que la différence entre le bio et biodynamie est importante. Notamment, ils constatent que le cahier des charges des vins bio autorise de nombreux produits chimiques dans le chai contrairement à la biodynamie. Ils ne connaissent pas non plus les forces énergétiques et informationnelles en présence, mise en œuvre dans les préparations biodynamiques. Je prends alors ma casquette de bioénergéticien afin d’expliquer ce qui se passe dans l’invisible, expliquer quels sont les phénomènes en présence, leurs localisations, leurs actions, la durée etc… S’ouvre à eux, ainsi, un voyage à travers les formes, les fréquences, les couleurs… la découverte de notre univers dans toutes ses dimensions, pas uniquement la matière le temps et l’espace.

post image
→ Quels sont aujourd’hui vos canaux de distribution ? 

Nos canaux de distributions sont actuellement: les particuliers, les grossistes, les cavistes, les magasins bio & un négociant. 

 

→ Est-ce que c’est un engagement contraignant par rapport à un mode de production plus « classique » ? 

C’est un réel engagement vis à vis de la nature et du consommateur. On n’est pas dans le “verdissement” de certains labels dont les consommateurs sont victimes.

L’engagement sur la santé est important et contraint le vigneron à prendre plus de risques pendant les vinifications. L’absence de produit chimique impose du travail supplémentaire, du matériel spécifique et donc plus de temps et d’argent.

Le vigneron est plus vulnérable vis à vis des maladies cryptogamiques (champignons), ce qui induit des pertes de rendement parfois importantes. Mais le plaisir de vendre un vin dont on est intérieurement fiers nous donne une âme chevillée au corps.

VISITER LE CHATEAU DE BAYLE
Le Château de Bayle vous propose une découverte de son vignoble et de ses méthodes production sur Kweezine. Vous serez accompagnés de Claudine & Serge, qui vous partagerons leur expérience commune et leur expertise.

Bien sûr vous pourrez aussi faire une belle dégustation de leurs vins.

Les expériences du Château de Bayle sont à retrouver ici: https://bit.ly/3aVJ1tB 

Y ALLER
Château de Bayle
53 Rte de Cadillac
33760 Targon
www.vignoblechauveau.fr

 

Facebook Comments Box

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

More in Découverte