0

Comme le caviar, la poutargue fait partie de ces mets onéreux et prestigieux qui sont surtout appréciés pour leur saveur exceptionnelle. Malgré son prix qui n’est pas à la portée de tout le monde, elle fait tout de même de plus en plus d’adeptes sur toute la France. Outre son goût unique, elle présente aussi certains bienfaits sur la santé. Il faut savoir que la fabrication de ce type de produit passe par un certain nombre d’étapes essentielles. Pour les plus passionnés et les plus curieux, celles-ci sont à découvrir tout de suite dans les lignes qui suivent.

Les étapes à suivre pour fabriquer de la poutargue

Aussi connue sous le nom de boutargue, la poutargue est tout d’abord obtenue à partir des œufs de femelles de mulets ou mujous. Pour en fabriquer, il va donc falloir avant tout en pêcher quelques-unes. Il faut ensuite en extraire la poche d’œufs de manière à la garder en une seule pièce. Une fois celle-ci extraite convenablement, il faut bien évidemment la laver, puis la saler et la faire sécher au soleil. Pour éviter de l’abîmer, les poissons sont manipulés et travaillés avec le plus grand soin à la main. L’industrialisation ne trouve de ce fait pas sa place dans ce secteur étant donné que la minutie est toujours de rigueur. Il faut d’ailleurs noter que le fait de saler la poche d’œufs permet de la nettoyer tout en la faisant cuire légèrement. Après cette étape, il faudra rincer la poutargue et la déveiner. Le procédé est le même que lorsqu’on déveine un foie gras. Cela permet d’obtenir un produit impeccable prêt à être séché.

La consommation et la conservation du produit

Ça y est ! On vient de fabriquer de la boutargue. Maintenant, il faut penser à sa conservation et à sa consommation. Pour qu’elle reste consommable pendant un bon bout de temps, il faudra la recouvrir de cire. Pour cela, un mélange de cire d’abeille et de paraffine fera parfaitement l’affaire. Celui-ci servira donc à stopper la maturation de la poutargue. Il la protégera contre tout contact extérieur. Il est à souligner que ce type de mets se conserve au frais. Il est de ce fait recommandé de le mettre en bas du réfrigérateur. On peut l’y stocker durant environ 6 mois, soit une période vraiment longue pour un aliment. Et le meilleur, c’est qu’il pourra toujours garder son goût exceptionnel après cette longue durée de conservation. Il est juste essentiel de l’envelopper convenablement dans un film alimentaire. Pour ce qui est de la consommation, il existe pas mal d’idées pour déguster ce type de produit.

Des idées ingénieuses de dégustation de la poutargue

Il est bel et bien possible de consommer la boutargue nature, mais dans la majorité des cas, on la cuisine. Étant donné qu’elle présente un goût plutôt complexe, mieux vaut l’employer dans des plats et des recettes simples. Le but est de la mettre pleinement en valeur. On peut alors tout d’abord la déguster en tranches fines. Dans cette forme, elle sera parfaite pour décorer et parfumer les plats à base de pâtes. C’est d’ailleurs une méthode à privilégier pour mieux profiter de toutes les saveurs de ce produit. Et c’est justement la raison pour laquelle elle est très prisée des puristes. On peut l’accompagner de jus de citron ou d’un filet d’huile d’olive. On peut également déguster la poutargue en poudre. Elle sera ainsi plus facile à mélanger aux diverses sauces. Il est en outre faisable de saupoudrer un plat avec. On peut de même le parfumer de manière plus uniforme. En fait, tout dépend des préférences de chacun. Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à essayer les recettes à base de produit pour mieux découvrir ses saveurs et ses bienfaits.

 2 total views,  2 views today

Facebook Comments

Also published on Medium.

You may also like

Comments

Leave a reply

You have to agree to the comment policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

More in Découverte