La meilleure recette traditionnelle du Phở bò (soupe de bœuf vietnamienne aux vermicelles)

pho | 3

Lorsque j’ai décidé de (re)découvrir mes origines à travers la cuisine c’est naturellement d’abord vers ce plat emblématique du Vietnam que je me suis tourné.

Lorsque j’ai entrepris de (re)découvrir mes origines à travers la cuisine, c’est tout naturellement que je me suis tourné vers un plat emblématique du Vietnam : le Pho bo (Phở bò). Ce mets incarne à lui seul l’âme et la saveur profonde de la cuisine vietnamienne, et sa préparation minutieuse est imprégnée d’une histoire riche et captivante.

Le Phở est bien plus qu’une simple soupe. C’est une véritable institution culinaire, un héritage culturel qui a voyagé à travers les générations. Son histoire remonte au début du XXe siècle, pendant la période coloniale française, lorsque l’influence française a fusionné avec les traditions vietnamiennes pour créer quelque chose de nouveau et de merveilleux.

À l’origine, le Phở était probablement une évolution vietnamienne du bouillon français, servi avec du pain et de la viande. Au fil du temps, les Vietnamiens ont apporté leurs modifications pour s’adapter à leur propre culture et ingrédients disponibles localement. Ainsi est né le Phở que nous connaissons aujourd’hui : un bouillon riche et parfumé, rempli de nouilles de riz, de viande tendre et d’herbes fraîches.

Les ingrédients pour réaliser un Phở bò traditionnel sont simples, mais c’est la méthode et l’attention aux détails qui font toute la différence. La combinaison d’épices telles que la cannelle, la cardamome, le clou de girofle et l’anis étoilé confère au bouillon une complexité aromatique unique. Les os à moelle ajoutent une richesse et une profondeur incroyables au bouillon, tandis que les tranches de bœuf cru et cuit apportent des textures et des saveurs contrastées.

Le rituel de dégustation du Phở est tout aussi important que sa préparation. Des bols fumants de bouillon, de viande, de nouilles et d’herbes fraîches sont disposés devant vous, prêts à être assemblés selon vos préférences. Ajoutez des herbes fraîches, des pousses de soja, des piments et des quartiers de citron vert pour créer votre propre équilibre de saveurs.

Ce n’est pas seulement un plat, c’est une expérience. Une expérience qui incarne la passion et le dévouement d’une culture pour la cuisine. Lorsque vous dégustez un Phở bò, vous goûtez à l’histoire du Vietnam, à sa créativité culinaire et à son amour pour la nourriture qui rassemble les gens.

Alors, plongez dans un bol de Phở bò et laissez-vous emporter par les saveurs et l’histoire de ce plat emblématique. Partez pour un voyage à travers le temps et la culture, à travers les ruelles animées de Hanoï où le Phở est né, et découvrez pourquoi il continue à captiver les cœurs et les papilles à travers le monde.

Ingrédients pour 6 personnes

-1 racine de gingembre d’environ 6cm

-Plat-de-côte avec de l’os (en 2 morceaux) : 1kg

-4 gros os à moelle

-Filet de boeuf : 400g

-Sucre 50g

-6 badianes (anis étoilé)

-Nuoc Mam (sauce poisson) : 3 cuillerées à soupe

-Cannelle : 3 bâtons

-Graines de coriandre : 1 cuillerée à soupe

-Cardamome (si possible des noires) : 5 gousses

-Girofle : 6 clous

-2 oignons

-Eau : 4 litres

-3 ciboules chinoises (ou ciboulette thaïlandaise)

-1 bouquet de basilic thaï

-Ngo Gai : 8 feuilles

-1 bouquet de coriandre fraîche

-Pousses de soja : 400g

-2 citron vert

-Pâte de riz (fraîche ou sèche) : 400g

-2 piments rouges ou verts

pho | 4

1ère étape :

Coupez les oignons en deux (surtout gardez la peau) puis le gingembre en lamelles (en 7 lamelles). Mettre les oignons et 5 lamelles de gingembre sous le grill du four pour qu’ils soient bien grillés en surface (vous pouvez les griller directement sur le feu de la gazinière). Déposez les os à moelle dans une grosse marmite et portez à ébullition pendant 10 min.

pho | 5

2ème étape :

Dans une casserole, déposez la cannelle, la cardamone, les graines de coriandre, la badiane, les clous de girofle et faites les griller sur le feu pendant 5 min. Ensuite, placez l’ensemble, sauf la cannelle, dans un petit ballotin en tissu (vous pouvez aussi utiliser un morceau de gaze avec une petite ficelle pour fermer)

3ème étape :

Dans une grosse marmite, versez 4 l d’eau, les os , les oignons et gingembres grillés. Déposez ensuite les 2 morceaux de plat-de-côte. Ajoutez ensuite le ballotin d’épices, la cannelle et les 2 morceaux de gingembre restants, 1 c. à café de sel et 3 c. à soupe de nuoc mâm (sauce poisson). Amenez le bouillon à ébullition, baissez le feu et laissez mijoter pendant au moins 5 heures.

4ème étape :

Écumez au besoin les impuretés. Au bout d’une heure, enlevez les 2 morceaux de plat-de-côte et réservez au frigo (sous un film). Continuez la cuisson pendant 2 heures, en ajoutant de l’eau au besoin pour rectifier le goût.

5ème étape :

1 heure avant le repas:
Émincez les morceaux de plat-de-côte d’environs 2 à 3 cm. Coupez en très fines lamelles le filet de bœuf d’environ 2 à 3 cm. Puis, ciselez la ciboulette. Coupez les oignons en fines lamelles et ciselez les piments. Enfin, coupez les citrons verts en quartiers.

6ème étape :

Environ un quart d’heure avant de vous mettre à table, trempez les nouilles de riz dans de l’eau chaude pendant 5 minutes jusqu’à ce qu’elles soient “ al dente ”. Pour les pâtes de riz sèches, les tremper 15 minutes dans de l’eau chaude.
7ème étape :
Déposez ensuite les pâtes au fond du bol (environ 1/3 du bol) et un peu de soja. Garnissez avec du bœuf émincé cuit et les minces tranches de filet cru, un peu d’oignons émincés, de la ciboulette et quelques feuilles de coriandre. Versez une louche de bouillon très chaud dans chaque bol sur la garniture. Servez sans attendre car les pâtes ont tendance à gonfler et devenir trop cuite avec le temps

8ème étape : 

Mettez dans une assiette à part les herbes fraîches, les pousses de soja, piments et les quartiers de citron vert pour que vos convives puissent assaisonner leur soupe selon leur goût.

Régalez-vous !

**FAQ sur le Phở Vietnamien et la Cuisine Vietnamienne**

**1. Qu’est-ce que le Phở vietnamien ?**

Le Phở est une soupe traditionnelle vietnamienne composée d’un bouillon parfumé, de fines nouilles de riz, de viande (généralement de bœuf ou de poulet) et d’herbes fraîches. C’est l’un des plats les plus emblématiques du Vietnam.

**2. Comment se prononce “Phở” ?**

“Phở” se prononce “feu” en français. Le “Ph” est prononcé comme le “f” dans “feu”, et le “ở” est prononcé comme le “eu” dans “feu”.

**3. Quels sont les ingrédients typiques du Phở ?**

Les ingrédients de base du Phở comprennent le bouillon aromatique (avec des épices comme la cannelle, la cardamome, le clou de girofle et l’anis étoilé), les nouilles de riz, la viande (bœuf, poulet ou parfois fruits de mer), les herbes fraîches (coriandre, menthe, basilic thaï), les pousses de soja, les oignons et les piments.

**4. Y a-t-il des variantes de Phở ?**

Oui, il existe plusieurs variantes régionales du Phở au Vietnam. Par exemple, le “Phở bò” est fait avec du bœuf, tandis que le “Phở gà” est fait avec du poulet. Certaines régions ajoutent des ingrédients spécifiques, comme le Phở aux fruits de mer.

**5. Comment le Phở est-il servi ?**

Le Phở est servi dans un grand bol, avec les nouilles, la viande et les herbes fraîches disposées sur le dessus. Les convives ajoutent ensuite des herbes, des pousses de soja, des piments et du jus de citron vert selon leurs goûts.

**6. Quels autres plats vietnamiens sont populaires ?**

Outre le Phở, d’autres plats vietnamiens populaires comprennent le “Bún chả” (vermicelles de riz avec porc grillé), le “Gỏi cuốn” (rouleaux de printemps frais), le “Bánh mì” (sandwich vietnamien), le “Bún bò Huế” (soupe de nouilles épicée au bœuf) et le “Cơm tấm” (riz brisé avec porc grillé).

**7. Quelles sont les caractéristiques de la cuisine vietnamienne ?**

La cuisine vietnamienne se distingue par l’utilisation d’ingrédients frais et aromatiques tels que les herbes, les épices et les légumes. Les plats sont équilibrés en saveurs, avec une combinaison subtile de doux, d’acide, de salé et d’épicé.

**8. Peut-on trouver de la cuisine vietnamienne en dehors du Vietnam ?**

Oui, la cuisine vietnamienne est de plus en plus populaire à l’international. De nombreux restaurants et établissements proposent des plats vietnamiens dans le monde entier.

**9. Les plats vietnamiens sont-ils adaptés aux régimes alimentaires spécifiques ?**

Oui, la cuisine vietnamienne offre de nombreuses options pour les régimes alimentaires spécifiques. Vous pouvez trouver des plats végétariens, sans gluten et faibles en gras dans la cuisine vietnamienne.

**10. Comment puis-je apprendre à cuisiner des plats vietnamiens ?**

De nombreux cours de cuisine proposent des formations pour apprendre à cuisiner des plats vietnamiens, y compris le Phở ou encore des cours de cuisine sur le fameux bo bun nems vietnamiens. Vous pouvez également suivre des recettes en ligne pour préparer des plats vietnamiens chez vous.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aussi aimer